Une deuxième voiture!


En début d’année ma douce m’annonce que suite à notre déménagement elle voudrait disposer d’une petite voiture pour emmener les jeunes à leur diverses activités (battles de hip-hop chevaliers pour le garçon et soirées philo pyjama pour la fille etc…). Autre nouveauté du début d’année, une troisième enfant est apparu! On est comblés mais côté vélo ça se complique pour les balades, bien que la grande soit bientôt autonome (pour de petites balades…).

Bon face à cette demande j’ai dû faire preuve d’une grande maîtrise de moi-même (surtout après un rapide calcul des frais d’assurance/essence/garage supplémentaires), puis suite à une intense séance de méditation m’est venue cette idée évidente: pourquoi ne pas acheter pour le même prix qu’une veille voiture d’occasion (soit 2000€) un magnifique Edgerunner?? Pas de frais d’entretiens, pas de prise de tête et un excellent retour veineux garanti!

Réponse: OK (un peu contrit quand même) car se pose un dernier problème, à savoir comment gravir les côtes maintenant que nous sommes sur au pied d’une colline? Je m’incline et propose d’électrifier l’edgerunner, marché conclu!

Nous avons reçu la bête début août (merci Fabrice de Velostation Lyon, de bien vouloir proposer à la vente cet engin), préparation et électrification express dans la foulée et premier test pendant nos 15 jours de vacances entre Poitiers et Noirmoutiers!

Conclusion: un pur bonheur, je vous détaillerai les modifs apportées sur le vélo (et les nouveautés par rapport à mon freeradical) et l’électrification (qui est possible aussi sur le freeradical), ainsi que l’astuce pour transporter 2 longtails sur un porte vélo (oui 60kg de longtail sur un porte vélo de coffre messieurs dames!)

Quelques photos en attendant:

20150818_14473120150815_194013

Publicités

Une autre solution économique en gestation… à Lyon!


En attendant de nouveaux articles sur mon sujet de prédilection (notamment comment électrifier un xtracycle et comment emmener cette belle bête en vacances), je voulais vous faire part de ce nouveau projet qui consiste cette fois à ajouter une extension sur un vélo… à l’avant! L’idée de base est simple mais la mise en œuvre demande pas mal de raffinements puisque transformer un vélo en triporteur léger et maniable n’est pas une mince affaire. Cette entreprise lyonnaise, AddBike, s’y essaye:

AddBike Logo

Par rapport à l’extracycle, ce devrait être plus stable et moins encombrant, donc parfait pour la ville. En terme de capacité, l’idée est de mettre 2 enfants à l’avant.

AddBike (14)AddBike (12)

Vous pouvez les soutenir sur Kickstarter!

Xtracycle le retour!


On a de nouveau un distributeur Xtracycle à Lyon! Ils ont au moins le Edgerunner (les seuls à le vendre en France semble-t-il) et apparemment pas mal d’autres choses, il s’agit du magasin Vélo Station de Lyon 9ème. J’avais acheté mon kit Freeradical il y a plus de 3 ans dans une autre enseigne lyonnaise mais depuis on n’en trouvait plus, donc c’est une vraie bonne nouvelle!

http://supervelo.fr

Le fait que le Edgerunner soit disponible en France change un peu la donne: pour ceux qui ne veulent pas bricoler un kit Freeradical, c’est la solution la plus simple et la plus élégante pour avoir un longtail « bas du cul » (si je peux me permettre).

Mise à jour importante: il propose aussi le kit Freeradical et peux vous l’installer apparemment, même sur un électrique 😮

Electric cargo?


Non pas que je compte électrifier mon vélo, je n’en ai pas besoin puisque j’ai la chance d’éviter tout gros dénivelé sur mon trajet. Ceci dit jusqu’à présent je ne connaissais qu’une seule solution pour électrifier un vélo cargo: le kit BionX

http://www.velo-bionx.com/

Bon mais ça reste assez cher (1200€ minimum pour un kit complet avec batterie…). Probablement le prix de la qualité et de tout ce lithium qu’il faut mettre dedans!

Il y a sûrement d’autres kits équivalents moins chers mais je ne suis pas un expert.

Par contre je viens de découvrir par hasard une solution nouvelle et (un peu) moins chère (850€):

http://www.rool-in.com/

Il s’agit d’une roue qui intègre tout: moteur et batterie, du coup pas d’installation nécessaire juste la roue avant à changer! Par contre adios la roue dynamo à l’avant (c’est dommage toute cette électricité dans une roue et pas moyen d’en récupérer pour allumer un bête phare…).

Aucune idée de ce que ça donne en pratique mais si certains veulent tenter le coup…

PS: l’autre option c’est aussi d’installer un kit xtracycle sur un vélo électrique!

Spécial bricoleur: le porte bagage universel


Je n’ai plus trop le temps de compléter le blog mais je vais tâcher de vous expliquer dans les grandes lignes le principe du « porte bagage universel ».

Je me suis aperçu que passé 2 ans 1/2 – 3 ans, le siège enfant n’était plus indispensable, les enfants étant tout à fait capables d’être conscients des mouvements du vélo et des bon réflexes à avoir en fonction des situations (virages, coups de freins, bosses… pour peu qu’il y ai un peu de communication de la part du pilote).

Dans  ces conditions pourquoi se trimballer 6 kg de sièges enfants sur une partie du parcours? J’ai donc commencé à regarder du côté des sièges minimalistes de ce type:

Siège de vélo Gmg Classic junior pour fixation au porte-bagage ( 5 à 10 ans ou 35 Kg)Siège de vélo Bobike Junior +, pour vélo avec ou sans porte-bagage ( 5 à 10 ans ou 35 Kg)

Ces sièges sont intéressants mais présentaient dans mon cas un défaut majeur, un système de fixation propriétaire ou en tout cas différent du système à mâchoires, qui reste le plus polyvalent. D’où l’idée, tant qu’à innover, de partir sur un système hyper souple qui me permette de transporter, en plus des courses éventuelles ou de mes documents de travail :

  • 2 enfants dans des conditions de sécurité minimales (un dossier, une ceinture)
  • ou un adulte
  • ou  un enfant de moins de 3 ans (en siège enfant) et un plus grand
  • ou 2 enfants en sièges enfant (pour des randonnées par exemple)
  • ou des objets encombrants…

…tout en restant le plus léger possible!

Pour construire mon porte bagage universel, j’ai utilisé les ingrédients suivants: un planche de bois (dans mon cas lame de terrasse en bois imputrescible), 4 charnières, 1 profilé plat en acier et un tube en acier. Question outillage, c’est un peu plus compliqué puisqu’il faut trouver, outre un étau, une scie à métaux et une perceuse: une perceuse à colonne et une scie circulaire (portative ou mieux de table). Ajoutez 2 bouées ventrales de piscine pour des assises et dossiers confortables 😀

Je tâcherai de vous expliquer le montage et les dimensions dans un prochain article… En attendant voici une photo du porte bagage en activité (désolé je ne sais pas flouter les visages…):

_DSF4995v2

Besoin d’un vélo cargo sportif ?


Pour joindre l’utile à l’agréable, j’ai souhaité faire en sorte que mon vélo reste un minimum capable de performances. Pour concilier manœuvrabilité et vitesse j’ai trouvé les idées suivantes:

  1. Pour le pédalage, il fallait que mes pieds soient tenus et que je puisse tirer sur les pédales (comme avec des pédales automatiques) en cas d’accélération. Comme les pédales automatiques étaient hors de question (pas possible de changer de chaussures) et que les cale-pieds ne permettent pas vraiment de tirer sur les pédales, j’ai trouvé la solution suivante: pédales de type plateforme et sangle (ou « strap »):_DSF2213v2La pédale doit être large sinon la sangle n’est pas fixée correctement et ne tient pas le pied. J’ai démonté les picots côté sangle pour que mon pied ne reste pas coincé en cas de problème et ça marche parfaitement! Très utile dans les montées aussi… A noter qu’on peut trouver ce type de pédale pour vraiment pas cher si on prend celles en plastique (pour BMX à la base): les picots peuvent se couper au cuter côté strap (je l’ai fait sur un autre vélo).
  2. Au niveau du guidon, le bon compromis pour moi a été le suivant: un guidon un peu large et recourbé vers l’arrière (meilleur contrôle du vélo) mais pas trop. Un guidon très large ou très recourbé comme un guidon de vélo de ville empêche de se mette en danseuse ce qui me paraissait gênant. Le guidon droit de vtt était inconfortable sur la distance (direction moins stable). Mon guidon ressemble à ça:
  3. enfin il faut trouver le bon compromis en terme de largeur et de pression du pneu: trop fin, ça ne supporte pas la charge ni le tout terrain, trop large ça se traîne. J’ai pris des pneus compris entre 2.15 et 2.3 de largeur, plutôt lisses et roulants (voir schwalbe big apple, marathon dureme ou équivalent…les pneus à crampons type vtt sont à proscrire si vous le pouvez) et je les ai gonflé à 2,5-3bars. Ça marche plutôt bien, je fais des pointes à 35 quand j’ai la forme, et je tiens entre 25 et 30 sur la durée sur du plat!