Ouais mais comment je gare ce monstre?


Un autre défi avec ce genre d’engin consiste effectivement à trouver une place pour le garer au boulot ou chez soi, sans pourrir la vie de vos collègues et de votre femme qui se verraient dans l’obligation d’enjamber la bête pour aller d’un point A à un point B (surtout si c’est dans le salon).

Observez vôtre local vélo si vous en avez un: s’il dispose de racks verticaux, c’est gagné! La bête mesurant 2,1m, il est en effet exclu de le garer au sol dans un local exigu, mais en vertical, il ne prend pas plus de place que les autres!

Pour lui apprendre à faire le beau, c’est assez simple: fixer quelques appendices bien placés sur le flightdeck et/ou les vrack. Exemple:

IMG_2102v2

2 bar ends sur les vrack et/ou une potence sur le flightdeck et le tour est joué:

IMG_2112

D’autres questions?

Ah oui et si vous n’avez pas de racks verticaux? Ben débrouillez-vous 🙂 Vous allez bien trouver quelque chose!

Pour info quand même quelques dimensions:

  • Longueur totale: 2,1m
  • Longueur sans la roue avant: 1,7m
  • Largeur: 40cm au niveau de la kickback (c’est l’endroit le plus large, excepté votre guidon mais ça dépend du guidon)

Après il y a encore une autre option mais plus chère: monter un cadre de vélo pliant! Le Tern Joe C21 ou P24 est parfait pour ça mais il faudra le commander sur internet. Les Montague ne fonctionneront pas avec le kit xtracycle (le vélo serait en appui sur la fourche une fois replié). Regardez aussi chez Dahon. Il faut de toute façon un vélo pliant 26 pouces car un cadre conçu pour des roues plus petites ne sera pas compatibles avec le kit xtracycle. Il faudra aussi enlever la roue avant avant de le replier si vous avez la kickback, mais la longueur sera réduite à 1,2m! (pour une largeur de?… 60cm peut être?). Un cargo de 120cm de long, qui dit mieux?

https://i1.wp.com/www.cruiserboutique.com/wp-content/uploads/2014/02/8759654700_8414e33154_z.jpg

Tags: xtracyle tern joe C21 P24 local vélo pliant dahon garer ranger

Avoir un vélo stable!


Bon je me suis déjà à 2 reprises trouvé dans la situation délicate où, ayant relâché ma vigilance pendant quelques secondes, le vélo chargé de la précieuse descendance commence à s’affaisser lamentablement sur le côté dans un mouvement lent mais néanmoins inévitable, s’achevant sur un grand moment de solitude, face aux cris de terreurs de ladite descendance couchée sur le trottoir… Ce genre de mésaventure ne favorise pas la confiance de vos enfants dans ce formidable outil de déplacement que vous avez tant sué à monter de toutes pièces, et porte atteinte à la sacro sainte toute puissance paternelle. A éviter donc!

Partant de ce constat, et d’un autre accident plus violent à base de béquille peu fiable (sur la précédente monture) qui m’a fait opter immédiatement pour la « kickback » (d’où ma très forte recommandation pour l’achat de cet accessoire!), je suis parti de l’idée que plus les enfants sont près du sol, et plus les risques sont limités… C’est pour cette raison que j vous ai recommandé la roue de 24 pouces.

Si vous avez déjà monté cette roue, très bien vous avez fait la moitié du boulot. L’autre moitié est très simple, elle consiste à scier les pieds des « vracks », les tubes en aluminium qui supportent les sacoches et le flightdeck. Mesurez la distance entre le flightdeck et votre roue de 24, prenez cette distance – 1cm pour garder de l’espace entre la roue et le flightdeck et coupez d’autant les pieds des vrack! (ça doit faire environ 5cm)

Attention à la taille de vos pneus, s’ils sont petit prévoyez plus de marge pour en mettre des plus gros si besoin (vous allez vite apprécier les gros pneus avec les grosses charges vous allez voir).

Résultat: vous avez gagné au total 10cm de haut. Sur mon vélo, les enfants sont assis à 70cm du sol, contre 80 sur un vélo en 26 pouces. Ça peut paraître peu mais en fait ça fait une différence énorme. Depuis que j’ai fais cette opération, le vélo ne tangue plus du tout quand les enfants sont dessus, je n’ai plus de problème pour tenir le vélo à l’arrêt et je n’ai même plus peur de laisser les enfants tout seul sur le vélo quand je met la béquille (la kickback est très costaude!)

Vous allez aussi découvrir les avantages de la roue de 24 pouce:

  • un vélo plus nerveux: petite roue = démarrage très rapide, par contre pour aller à vitesse identique, il faut se mettre sur le pignon inférieur bien sûr, mais la différence de nervosité au démarrage est étonnante (au feu vert, ça fait son effet), et pour un vélo chargé c’est appreciable
  • un vélo plus maniable: ça tourne mieux!

Pour compenser la petite perte de confort sur les bosses par rapport à des roues de 26, j’ai mis un pneu un peu large (schwalbe big ben en 2.2 je crois). Ajouté au fait qu’on est de toute façon plus « le cul sur la roue » (et donc sur la bosse) mais assis au milieu du cadre, au final c’est très confortable. Je fais 15km par jour avec ce vélo, soit 3000km depuis que je l’ai, et pas un seul instant je n’ai regretté la roue de 26.

Tags: enfants transport vélo cargo cargo bike courses

Fixer les sièges enfants sur votre vélo


Vous avez d’un coté un flightdeck:

C’est en fait une sorte de porte bagage plein de trous (c’est ce qui le rend intéressant!).

Et de l’autre des sièges qui se fixent avec un système d’étau.

Alors 2 possibilités:

  • fixer dessus l’adaptateur Yepp dont j’ai déjà parlé (mais il en faut un par siège):

  • ou créer son propre support. Pour ma part j’ai récupéré une chute de lame de parquet stratifié (imputrescible), j’ai percé 4 trous dedans en face de 4 trous du flightdeck et je l’ai fixé dessus avec 4 boulons, tout simplement. L’astuce, c’est de laisser un jour de quelques mm entre le flightdeck et la planche avec des entretoises, de sorte que les mâchoires du sièges puissent « mordre » la planche de chaque côté. Autre avantage du système: vous placez vos sièges ou vous voulez sur la planche!

Voilà ce que ça donne:

_DSF2262v2

Vos enfants sont plus grands (2 ans 1/2 au moins)? Vous pouvez vous passez des sièges (sauf pour de longues distances) et gagner pas mal de poids (3kg le siège en moyenne), on verra comment plus tard.

PS: à priori ce genre de montage doit être possible sur le Kona Ute et le Yuba mundo aussi, qui ont le même type de porte bagage.

Le casse tête des sièges… résolu!


Bon là je m’adresse aux jeunes parents, pour des enfants qui ont entre 9 mois et 3 ans on va dire, désolé pour les autres.

Vous vous êtes peut être déjà aperçu que pour transporter à la fois vos courses (ou des trotinettes ou des colis…) et des enfants il y a un problème de taille: ce n’est généralement pas possible 😮

Tout simplement parce que les sièges obstruent les sacoches et les rendent inutilisables dans le meilleur des cas, et impossibles à installer sinon. Pourquoi? Parce que ces fichus sièges ont des « jambes » en plastique qui descendent trop bas sur les sacoches.

J’ai donc cherché longuement des sièges qui ne présentent pas cet inconvénient. Chez xtracycle, ils proposent les Yepp, qui permettent d’utiliser les sacoches mais sont très chers (il faut acheter le siège + un adaptateur) et très haut perché (bonjour la stabilité):

J’ai donc cherché un siège dont les « jambes » puissent être démontables. En effet sur un xtracycle ces jambes sont inutiles: l’enfant ne peut pas mettre ses jambes dans les rayons puisque les sacoches font office de protection, et si vous voulez bloquer les jambes de l’enfant il y a des solutions alternatives (les pieds dans les sacoches, des « bar end » pour poser les pieds, voire des étriers vendus par xtracycle).

J’ai trouvé ça:

C’est un QIBBEL. Il a 3 gros avantages: les « jambes » se démontent (en enlevant quelques vis), il est inclinable, et se fixe sur porte bagage avec des « mâchoires » (comme un étau). Incroyable, un siège bien conçu…

Si c’est hors budget, vous pouvez opter pour la technique barbare: prendre n’importe quel siège pas cher qui se fixe avec une mâchoire sur un porte bagage (attention pas ceux qui se fixent au cadre), on en trouve d’occasion à 15€, et… coupez-lui les jambes! (enlevez l’enfant avant :p )

Et voilà, un chargement sérieux avec des sièges enfants:

DSC_4735v2

Le montage et la question cruciale de la roue arrière


Ok le carton trône dans vôtre salon, vous avez réservé vôtre après-midi, c’est l’instant de vérité!

Avant de commencer, assurez-vous d’avoir fait vos choix: si vous envisagez à terme d’abaisser le vélo pour le rendre plus stable, ou si vous allez le charger, montez dès le départ un frein à disque à l’arrière (à câble, simple et sans entretien, et vous gardez vôtre levier de frein). Un frein AVID BB5 ou BB7  (pour disque 160mm) se monnaie entre 40 et 70€, 30€ en occasion.  Le kit xtracycle est prévu pour recevoir ce type de frein, donc même si votre vélo est une antiquité, il pourra être équipé d’un disque!

Ensuite, deux cas de figure sont possibles:

  1. Si vos freins d’origine sont des cantilever (vieux vtt des années 80, début 90) ou des freins de route, prenez un étrier de frein BB5 (ou BB7) « road ». De toutes façons dans ce cas vous êtes obligé de passer au disque car le kit xtracycle accepte les freins à disque et les vbrake, mais pas les cantilever! (ou alors vous changez vos levier de frein pour prendre des leviers vbrake mais ça se complique…)
  2. Sinon (vélo avec vbrake à l’origine), prenez un AVID BB5 (ou BB7) pour VTT.

Pour la roue arrière, soit celle d’origine peut recevoir un disque et c’est tout bon, soit ce n’est pas le cas (moyeu sans fixations disque) et il va falloir la changer: cherchez dans les roues d’occasion, une roue arrière de vtt avec moyeu disque ne coûte pas grand chose (de 15 à 100€ pour du super matos). Faîtes quand même attention à la solidité de cette roue, c’est elle qui va supporter tout le poids, donc prenez de la qualité, avec beaucoup de rayons (au moins 32) et jante double paroi. Montez ensuite sur vôtre roue un disque de 203mm (je sais vous avez prix un étrier BB5/7 en 160mm, c’est normal).

Si vous voulez abaisser le vélo, prenez tout de suite une roue de 24 pouces, plus rare mais ça se trouve quand  même, quitte à vous la faire expédier (personnellement, j’ai trouvé une excellente roue de vélo de descente d’occasion).  La difficulté avec les roues de 24, c’est que vous allez trouver soit des roues pour vélo enfant à 20€ (à éviter), soit des roues très qualitatives utilisées pour le dirt ou la descente, qui se vendent au moins à 150€ neuves (DMR comp, HALO combat, cette dernière se trouve à moins de 100€ en neuf). Donc si vous trouvez une de ces roues en occasion, sautez dessus! Ça ressemble à ça:

Autre chose à vérifier avec cette roue: il faut un axe de diamètre 9-10mm et un entraxe de 135mm (c’est le cas en général, mais si la roue vient d’un vélo de descente, méfiez vous).

Tout le reste est dans la boîte: chaîne rallongée, vis, gaînes et cables, etc…

Il vous reste donc à suivre le mode d’emploi, très bien fait d’ailleurs. Grosso modo, les opérations vont se résumer à ça:

  1. préparation du vélo porte greffe: enlever la roue arrière, démonter les freins arrière, enlever la chaîne, démonter le dérailleur
  2. fixation du kit: 2 vis à fixer sur les côtés là où votre roue arrière était il y a encore 10mn, 1 vis à fixer au niveau derrière le boîtier de pédalier (zone où se fixe généralement les béquilles)
  3. Remontage sur le kit du dérailleur, des freins, de la roue arrière, montage des câbles et gaines, montage de la chaîne
  4. Remontage de la roue arrière sur le kit, reste à vérifier que tout fonctionne. Oui? Alors vous avez fait le plus dur!
  5. Montage des racks, des sacoches, du flightdeck
  6. En option: montage des sièges enfants, mais ce sera l’objet d’un autre article

_DSF2105v2_DSF1899

On ne va pas se mentir, ce montage est un peu technique, il se fait avec des outils très simples que vous avez déjà chez vous, mais demande certaines connaissances sur le fonctionnement et le réglage d’un vélo. Tout cela se trouve facilement sur le net, sinon  vous pouvez adhérer à un atelier type « le recycleur » ou « l’heureux cyclage ». Regardez là:

http://www.heureux-cyclage.org/La-liste-des-Ateliers-Velo.html?lang=fr

Sinon vous pouvez aussi me poser des questions en posant un commentaire, si les questions ne sont pas trop basiques (du style « je n’arrive pas à démonter ma roue », auquel cas je vous propose vraiment d’adhérer à un des ateliers ci-dessus 🙂 ) je tâcherais de vous répondre.

Si vous parlez anglais, vous trouverez également plein de réponses ici:

http://www.xtracycle.com/faq-frequently-asked-questions/

Premiers pas… ou l’importance du choix du vélo porte greffe!


Bon alors ça y est vous êtes convaincus?Vous allez commander vôtre kit, mais se pose la question du vélo que vous allez martyriser pour en faire un longtail! Voilà quelques critères de choix:

  1. si possible, pour un maximum de polyvalence, optez pour un vieux vtt. Un vélo de ville, de course ou même un VTC (roues de 700c voir 650b) est toujours possible mais à réserver pour un usage rando ou ville sans enfants et sans lourdes charges. Dans ce cas, vous devriez peut être voir pour un Kona Ute…
  2. côté cadre, il est vrai que l’acier c’est tendance et vintage, mais ce n’est pas forcément le meilleur choix pour ce type de montage. Le vélo risque d’être trop mou vu les contraintes et va se comporter comme du chewing-gum, sauf si vous restez sur un usage pépère. Donc je recommande fortement l’alu pour le cadre, d’autant que le kit xtracycle est en acier, donc il fait office d’amortisseur naturel à l’arrière. Évitez quand même les cadres en alu super léger de compétition: ça restera rigide mais ça risque de plier… Utilisez une fourche en acier si besoin à l’avant pour garder de la souplesse.
  3. côté fourche justement, éviter les fourches suspendues, ou alors trouvez en une basique et costaud (à ressort). Bien sûr si le vtt est tout suspendu, oubliez le, no way…
  4. le vélo d’origine impose aussi le nombre de vitesses dont vous disposerez sur votre longtail! Donc à choisir entre un vélo à 3 vitesses et un avec 21 le choix est vite fait…
  5. la forme du cadre a aussi son importance: si vous êtes petit(e), préférez un cadre « slope » ou femme plutôt qu’un cadre avec tube supérieur horizontal, plus difficile à enfourcher.

Voilà! Vôtre vélo n’est pas compatible? Regardez les annonces sur un fameux site internet, les vieux vtt en alu sont légion et se vendent pour une bouchée de pain 😀

Pourquoi ce blog


Et oui encore un énième blog sur la pratique du vélo en ville et du vélo cargo, etc…

Bon pour faire court ce blog n’a qu’un objectif: faire part de mon expérience sur la pratique d’une forme de vélo cargo (le « longtail ») depuis 2 ans, les enseignements que j’en tire et les conseils que je peux (humblement) donner pour espérer voir un jour ce mode de déplacement, encore très limité à une certaine élite véliciste (et souvent aisée vu le prix du matériel…), se développer massivement.

Donc je vous le dis tout de suite, je ne parlerais pas des autres types de vélo (bakfiets, bullit, triporteurs, autres biporteurs….). Il y a déjà plein de très bon sites sur ces engins, fait par des passionnés et je n’ai personnellement aucune expérience avec.

Ce que je souhaite montrer, c’est qu’on peut pour pas trop cher (500€, contre 1500-2000€ pour les vélos que je viens de citer), avoir un engin hyper polyvalent, costaud, léger… qui rend totalement obsolète l’usage de la voiture en ville. C’est ce que j’ai pu constater, et pourtant je ne suis pas un extrémiste: j’ai une voiture et je ne compte pas m’en séparer, simplement depuis 2 ans elle dort au garage tout le temps, sauf quand j’emmène toute la famille en week-end.

En ce qui concerne le longtail, il y a 2 possibilités:

  • soit acheter un vélo tout prêt ou à compléter mais en tout cas un vélo en 1 morceau: surly big dummy, yuba mundo, kona ute pour ceux qu’on peut (en cherchant bien) trouver en France. Comptez 1000 à 2000€ pour ce genre de vélo.

Le plus cher mais le plus beau

  • soit acheter un kit xtracycle: c’est une rallonge qu’on installe à la place de la roue arrière sur son vélo pour le rallonger et le transformer en longtail. Budget: si vous avez déjà un vieux vélo qui dort dans le garage, le prix du kit est de 500€ environ. C’est l’option que j’ai choisie à l’époque. J’ai trouvé par miracle un magasin sur Lyon (ma ville) où j’ai pu le commander, et  3 mois plus tard (!) je l’avais…

Ces engins sont difficiles à trouver en France, car ils sont généralement fabriqués par des entreprises basées aux USA, qu’ils en vendent beaucoup sur place et que le marché européen ne représente pas grand chose pour eux… Donc en France on s’est naturellement tourné vers nos voisins hollandais, et on voit dans les rues essentiellement des biporteurs (bakfiets, et quelques triporteurs).

Alors, pourquoi le longtail?

Et pour quel budget exactement?