Une autre solution économique en gestation… à Lyon!


En attendant de nouveaux articles sur mon sujet de prédilection (notamment comment électrifier un xtracycle et comment emmener cette belle bête en vacances), je voulais vous faire part de ce nouveau projet qui consiste cette fois à ajouter une extension sur un vélo… à l’avant! L’idée de base est simple mais la mise en œuvre demande pas mal de raffinements puisque transformer un vélo en triporteur léger et maniable n’est pas une mince affaire. Cette entreprise lyonnaise, AddBike, s’y essaye:

AddBike Logo

Par rapport à l’extracycle, ce devrait être plus stable et moins encombrant, donc parfait pour la ville. En terme de capacité, l’idée est de mettre 2 enfants à l’avant.

AddBike (14)AddBike (12)

Vous pouvez les soutenir sur Kickstarter!

Spécial bricoleur: le porte bagage universel


Je n’ai plus trop le temps de compléter le blog mais je vais tâcher de vous expliquer dans les grandes lignes le principe du « porte bagage universel ».

Je me suis aperçu que passé 2 ans 1/2 – 3 ans, le siège enfant n’était plus indispensable, les enfants étant tout à fait capables d’être conscients des mouvements du vélo et des bon réflexes à avoir en fonction des situations (virages, coups de freins, bosses… pour peu qu’il y ai un peu de communication de la part du pilote).

Dans  ces conditions pourquoi se trimballer 6 kg de sièges enfants sur une partie du parcours? J’ai donc commencé à regarder du côté des sièges minimalistes de ce type:

Siège de vélo Gmg Classic junior pour fixation au porte-bagage ( 5 à 10 ans ou 35 Kg)Siège de vélo Bobike Junior +, pour vélo avec ou sans porte-bagage ( 5 à 10 ans ou 35 Kg)

Ces sièges sont intéressants mais présentaient dans mon cas un défaut majeur, un système de fixation propriétaire ou en tout cas différent du système à mâchoires, qui reste le plus polyvalent. D’où l’idée, tant qu’à innover, de partir sur un système hyper souple qui me permette de transporter, en plus des courses éventuelles ou de mes documents de travail :

  • 2 enfants dans des conditions de sécurité minimales (un dossier, une ceinture)
  • ou un adulte
  • ou  un enfant de moins de 3 ans (en siège enfant) et un plus grand
  • ou 2 enfants en sièges enfant (pour des randonnées par exemple)
  • ou des objets encombrants…

…tout en restant le plus léger possible!

Pour construire mon porte bagage universel, j’ai utilisé les ingrédients suivants: un planche de bois (dans mon cas lame de terrasse en bois imputrescible), 4 charnières, 1 profilé plat en acier et un tube en acier. Question outillage, c’est un peu plus compliqué puisqu’il faut trouver, outre un étau, une scie à métaux et une perceuse: une perceuse à colonne et une scie circulaire (portative ou mieux de table). Ajoutez 2 bouées ventrales de piscine pour des assises et dossiers confortables 😀

Je tâcherai de vous expliquer le montage et les dimensions dans un prochain article… En attendant voici une photo du porte bagage en activité (désolé je ne sais pas flouter les visages…):

_DSF4995v2

Avoir un vélo stable!


Bon je me suis déjà à 2 reprises trouvé dans la situation délicate où, ayant relâché ma vigilance pendant quelques secondes, le vélo chargé de la précieuse descendance commence à s’affaisser lamentablement sur le côté dans un mouvement lent mais néanmoins inévitable, s’achevant sur un grand moment de solitude, face aux cris de terreurs de ladite descendance couchée sur le trottoir… Ce genre de mésaventure ne favorise pas la confiance de vos enfants dans ce formidable outil de déplacement que vous avez tant sué à monter de toutes pièces, et porte atteinte à la sacro sainte toute puissance paternelle. A éviter donc!

Partant de ce constat, et d’un autre accident plus violent à base de béquille peu fiable (sur la précédente monture) qui m’a fait opter immédiatement pour la « kickback » (d’où ma très forte recommandation pour l’achat de cet accessoire!), je suis parti de l’idée que plus les enfants sont près du sol, et plus les risques sont limités… C’est pour cette raison que j vous ai recommandé la roue de 24 pouces.

Si vous avez déjà monté cette roue, très bien vous avez fait la moitié du boulot. L’autre moitié est très simple, elle consiste à scier les pieds des « vracks », les tubes en aluminium qui supportent les sacoches et le flightdeck. Mesurez la distance entre le flightdeck et votre roue de 24, prenez cette distance – 1cm pour garder de l’espace entre la roue et le flightdeck et coupez d’autant les pieds des vrack! (ça doit faire environ 5cm)

Attention à la taille de vos pneus, s’ils sont petit prévoyez plus de marge pour en mettre des plus gros si besoin (vous allez vite apprécier les gros pneus avec les grosses charges vous allez voir).

Résultat: vous avez gagné au total 10cm de haut. Sur mon vélo, les enfants sont assis à 70cm du sol, contre 80 sur un vélo en 26 pouces. Ça peut paraître peu mais en fait ça fait une différence énorme. Depuis que j’ai fais cette opération, le vélo ne tangue plus du tout quand les enfants sont dessus, je n’ai plus de problème pour tenir le vélo à l’arrêt et je n’ai même plus peur de laisser les enfants tout seul sur le vélo quand je met la béquille (la kickback est très costaude!)

Vous allez aussi découvrir les avantages de la roue de 24 pouce:

  • un vélo plus nerveux: petite roue = démarrage très rapide, par contre pour aller à vitesse identique, il faut se mettre sur le pignon inférieur bien sûr, mais la différence de nervosité au démarrage est étonnante (au feu vert, ça fait son effet), et pour un vélo chargé c’est appreciable
  • un vélo plus maniable: ça tourne mieux!

Pour compenser la petite perte de confort sur les bosses par rapport à des roues de 26, j’ai mis un pneu un peu large (schwalbe big ben en 2.2 je crois). Ajouté au fait qu’on est de toute façon plus « le cul sur la roue » (et donc sur la bosse) mais assis au milieu du cadre, au final c’est très confortable. Je fais 15km par jour avec ce vélo, soit 3000km depuis que je l’ai, et pas un seul instant je n’ai regretté la roue de 26.

Tags: enfants transport vélo cargo cargo bike courses

Fixer les sièges enfants sur votre vélo


Vous avez d’un coté un flightdeck:

C’est en fait une sorte de porte bagage plein de trous (c’est ce qui le rend intéressant!).

Et de l’autre des sièges qui se fixent avec un système d’étau.

Alors 2 possibilités:

  • fixer dessus l’adaptateur Yepp dont j’ai déjà parlé (mais il en faut un par siège):

  • ou créer son propre support. Pour ma part j’ai récupéré une chute de lame de parquet stratifié (imputrescible), j’ai percé 4 trous dedans en face de 4 trous du flightdeck et je l’ai fixé dessus avec 4 boulons, tout simplement. L’astuce, c’est de laisser un jour de quelques mm entre le flightdeck et la planche avec des entretoises, de sorte que les mâchoires du sièges puissent « mordre » la planche de chaque côté. Autre avantage du système: vous placez vos sièges ou vous voulez sur la planche!

Voilà ce que ça donne:

_DSF2262v2

Vos enfants sont plus grands (2 ans 1/2 au moins)? Vous pouvez vous passez des sièges (sauf pour de longues distances) et gagner pas mal de poids (3kg le siège en moyenne), on verra comment plus tard.

PS: à priori ce genre de montage doit être possible sur le Kona Ute et le Yuba mundo aussi, qui ont le même type de porte bagage.

Le casse tête des sièges… résolu!


Bon là je m’adresse aux jeunes parents, pour des enfants qui ont entre 9 mois et 3 ans on va dire, désolé pour les autres.

Vous vous êtes peut être déjà aperçu que pour transporter à la fois vos courses (ou des trotinettes ou des colis…) et des enfants il y a un problème de taille: ce n’est généralement pas possible 😮

Tout simplement parce que les sièges obstruent les sacoches et les rendent inutilisables dans le meilleur des cas, et impossibles à installer sinon. Pourquoi? Parce que ces fichus sièges ont des « jambes » en plastique qui descendent trop bas sur les sacoches.

J’ai donc cherché longuement des sièges qui ne présentent pas cet inconvénient. Chez xtracycle, ils proposent les Yepp, qui permettent d’utiliser les sacoches mais sont très chers (il faut acheter le siège + un adaptateur) et très haut perché (bonjour la stabilité):

J’ai donc cherché un siège dont les « jambes » puissent être démontables. En effet sur un xtracycle ces jambes sont inutiles: l’enfant ne peut pas mettre ses jambes dans les rayons puisque les sacoches font office de protection, et si vous voulez bloquer les jambes de l’enfant il y a des solutions alternatives (les pieds dans les sacoches, des « bar end » pour poser les pieds, voire des étriers vendus par xtracycle).

J’ai trouvé ça:

C’est un QIBBEL. Il a 3 gros avantages: les « jambes » se démontent (en enlevant quelques vis), il est inclinable, et se fixe sur porte bagage avec des « mâchoires » (comme un étau). Incroyable, un siège bien conçu…

Si c’est hors budget, vous pouvez opter pour la technique barbare: prendre n’importe quel siège pas cher qui se fixe avec une mâchoire sur un porte bagage (attention pas ceux qui se fixent au cadre), on en trouve d’occasion à 15€, et… coupez-lui les jambes! (enlevez l’enfant avant :p )

Et voilà, un chargement sérieux avec des sièges enfants:

DSC_4735v2

Pourquoi ce blog


Et oui encore un énième blog sur la pratique du vélo en ville et du vélo cargo, etc…

Bon pour faire court ce blog n’a qu’un objectif: faire part de mon expérience sur la pratique d’une forme de vélo cargo (le « longtail ») depuis 2 ans, les enseignements que j’en tire et les conseils que je peux (humblement) donner pour espérer voir un jour ce mode de déplacement, encore très limité à une certaine élite véliciste (et souvent aisée vu le prix du matériel…), se développer massivement.

Donc je vous le dis tout de suite, je ne parlerais pas des autres types de vélo (bakfiets, bullit, triporteurs, autres biporteurs….). Il y a déjà plein de très bon sites sur ces engins, fait par des passionnés et je n’ai personnellement aucune expérience avec.

Ce que je souhaite montrer, c’est qu’on peut pour pas trop cher (500€, contre 1500-2000€ pour les vélos que je viens de citer), avoir un engin hyper polyvalent, costaud, léger… qui rend totalement obsolète l’usage de la voiture en ville. C’est ce que j’ai pu constater, et pourtant je ne suis pas un extrémiste: j’ai une voiture et je ne compte pas m’en séparer, simplement depuis 2 ans elle dort au garage tout le temps, sauf quand j’emmène toute la famille en week-end.

En ce qui concerne le longtail, il y a 2 possibilités:

  • soit acheter un vélo tout prêt ou à compléter mais en tout cas un vélo en 1 morceau: surly big dummy, yuba mundo, kona ute pour ceux qu’on peut (en cherchant bien) trouver en France. Comptez 1000 à 2000€ pour ce genre de vélo.

Le plus cher mais le plus beau

  • soit acheter un kit xtracycle: c’est une rallonge qu’on installe à la place de la roue arrière sur son vélo pour le rallonger et le transformer en longtail. Budget: si vous avez déjà un vieux vélo qui dort dans le garage, le prix du kit est de 500€ environ. C’est l’option que j’ai choisie à l’époque. J’ai trouvé par miracle un magasin sur Lyon (ma ville) où j’ai pu le commander, et  3 mois plus tard (!) je l’avais…

Ces engins sont difficiles à trouver en France, car ils sont généralement fabriqués par des entreprises basées aux USA, qu’ils en vendent beaucoup sur place et que le marché européen ne représente pas grand chose pour eux… Donc en France on s’est naturellement tourné vers nos voisins hollandais, et on voit dans les rues essentiellement des biporteurs (bakfiets, et quelques triporteurs).

Alors, pourquoi le longtail?

Et pour quel budget exactement?